Menu
Il en a marre, il nous quitte :)

Newsletter n°12 : Maroc et Sahara Occidental

Abonnées –> 493
Jours depuis le départ –> 70
Km cumulés –> 3900 km

Entre le France et le Sénégal
Entre le France et le Sénégal
Notre périple africain touche à sa fin et nous savourons nos derniers jours au Sénégal. Avant de décoller pour l’Amérique du Sud, nous vous avons concocté un savant mélange de photos, vidéos et articles donnant un aperçu de nos péripéties au Maroc, dans le Sahara Occidental et à la frontière mauritanienne…

Quelques chiffres

119 km / jour, moyenne sur 19 jours de vélos au Maroc
165 km, plus grosse étape pour rejoindre Dakhla
2 crevaisons
51°, plus haute température relevée au soleil à Tarfaya
8 litres d’eau /jour/personne dans le Sahara Occidental
5 jours
d’attente à la frontière Maroc/Mauritanie (en savoir plus)
5 traversées du No Man’s Land en vélo

Etat physique et psychologique

Installation du camp
Installation du camp

Après 3900km de vélo nous pouvons faire un premier bilan de notre état de forme.

Notre condition physique est à son mieux et nous nous surprenons à enchainer les 1200km entre Agadir et Dakhla en 9 jours seulement…. Pas de maux de dos ni d’articulation, pas de turista… seule la chaleur réussi à nous affaiblir au milieu du désert.

Mentalement rien ne semble pouvoir nous arrêter. En plein milieu du désert, sous la chaleur du soleil, nous ne cessons pas de parler, de rêver et de nous projeter en janvier 2011… où nous serons cette fois dans un désert de glace,  sur le continent Antarctique accompagné de l’équipe du Kim…. Ces objectifs que nous nous fixons nous permettent de passer les moments les plus difficiles et de maintenir un rythme élevé dans la bonne humeur et l’optimisme.

Notre équipe est soudée et l’ambiance y est toujours très bonne. C’est naturellement que les tâches quotidiennes se répartissent au sein du groupe. Par exemple Siphay installe les tentes, Morgan cuisine tandis que Bertrand s’occupe des vélos (entretien et mise en sécurité des vélos pour la nuit).

Le Maroc et le Sahara Occidental :

SolidHost marocains
SolidHost marocains

Nous avons été séduits par la gentillesse et la disponibilité des Marocains et ne comptons plus le nombre de thé que nous nous sommes vu offrir au bord de la route. Les encouragements en tout genre nous ont également beaucoup aidés.
Les petits villages nous ont aussi beaucoup charmés par leur authenticité et leur simplicité.
Enfin, le Sahara Occidental et ses 2000km de désert furent une riche expérience durant laquelle nous avons du nous adapter à notre environnement. (Points de ravitaillement espacés de 150km, chaleur…)


Pour plus de détails :
=> Regarder les vidéos « SolidFilm n°3 : Maroc«  et  « SolidFilm n°4 : Sahara Occidental »
=> Visionner les photos « Maroc en Image » et   « Sahara Occidental en image »
=> Lire l’article « Maroc : Bilan et Chiffre »

 

Solidream vs No Man’s Land :

No Man's Land
No Man’s Land

Le passage de la frontière Maroc/Mauritanie s’est avéré plus compliqué que prévu. Tout d’abord, les 2 frontières sont séparées par un terrain vague de 4km de long, le No Man’s Land, qui n’appartient à personne, sans bitume ni loi. Le traverser en vélo est donc vivement déconseillé…
Suite à un problème de visa, nous n’avons pas été autorisé à passer la frontière et avons du faire marche arrière, traverser le No Man’s Land une seconde fois et retourner au Maroc le temps de trouver une solution.
C’est finalement Eiffage Sénégal, notre partenaire, qui va nous sortir de cette situation délicate. Après 5jours de stress et de négociations, 5 traversées du No Man’s Land en vélo, des rebondissements en tout genre, nous avons finalement été autorisé à traverser le pays… OUF!!

Pour plus de détails :
=> Regarder la vidéo « SolidFilm n°5 : Solidream vs No Man’s Land »
=> Lire l’article « Solidream vs No Man’s Land »


Remerciements particuliers :

– Nous tenons à adresser nos remerciements à toute l’équipe d’Eiffage Sénégal qui nous a permis de passer la frontière Mauritanienne, et sans qui le voyage aurait été grandement perturbé.
– Guy Pierrat, directeur du transit SDV Sénégal, s’est chargé de nous conditionner nos vélos pour le transport aérien Dakar –> Sao Paulo. Merci pour cette aide précieuse.

 

Tags: