Menu

Newsletter n°55 : Quel avenir pour Solidream ?

Chers amis,

Hier soir le film Solidream a remporté le Grand Prix du Public du Festival international du film Aventure et Découverte de Val d’Isère. Quel honneur pour nous de recevoir une telle récompense avec un premier film réalisé, monté et produit par notre modeste équipe et qui rivalise aujourd’hui avec des documentaires aux budgets parfois colossaux.
Au-delà de la satisfaction et de la joie de notre trio, nous profitons de l’air pur de la montagne pour vous rédiger un message personnel et honnête. Ces trois dernières semaines ont été une vraie période de remise en question pour notre équipe. Si l’impulsion de départ vient de notre groupe d’amis, Solidream est ensuite devenu un projet porté par des milliers de personnes qui, à leur façon, ont pris part à l’aventure. Oui, c’est grâce à vous que Solidream est devenu ce qu’il est aujourd’hui. Nous ne l’oublions pas et espérons profondément pouvoir continuer cette aventure tous ensemble… Mais, est-ce réalisable ?

La pérennité de Solidream

Depuis que nous sommes rentrés en France, il y a presque deux ans déjà, nous travaillons corps et âme pour continuer de faire vivre le projet construit tous ensemble (vous et nous). Mais Solidream ne peut pas se résumer à animer des conférences et à projeter des films bénévolement. Une nouvelle aventure, promotrice d’initiatives responsables et solidaires, nous permet de donner encore plus de sens à nos valeurs que sont  « rêve, défis, partage ». Fabriquer des vélos en bambou pour parcourir le Pamir au Tadjikistan, une aventure originale qui servira à mettre un coup de projecteur sur des initiatives à dimension humaine tout en continuant d’inspirer ceux qui nous suivent à « faire de sa vie un rêve, et d’un rêve, une réalité ».
Premiers essais des vélos en bambou
Afin de rendre cette nouvelle initiative viable, nous avons choisi le financement participatif pour essayer de récolter un minimum de 9000€ pour un projet qui va nous coûter en réalité plus de 20 000€. À ce jour, nous sommes bien entendu heureux de constater que ce premier objectif est quasiment atteint (8 291€).

Après en avoir discuté longuement avec quelques amis, nous en avons déduit qu’il existe un bon nombre de personnes qui n’osent pas participer à hauteur de 2, 3 ou 5€. Effectivement, la participation moyenne est de 47€ ! C’est extrêmement généreux et nous remercions ces personnes qui croient en nous, mais ce sont 175 personnes « seulement » qui ont souhaité soutenir le projet et vous êtes 1 300 à être inscrits à cette newsletter. Il suffirait que chacun participe à hauteur de 2, 3 ou 5€ pour que Solidream puisse continuer de porter ses valeurs à travers des aventures, des films et des livres de façon indépendante (sans producteur). Vous pouvez également encourager gratuitement en mettant à profit vos réseaux sociaux sur la plateformeDaycause ici.

Si vous trouvez un intérêt à voir Solidream continuer d’exister, vous pouvez prendre part à l’aventure ici. Merci.

La quête de singularité

« Une colonne de béton perce le ciel. Sa robe parfaitement lisse, d’un beige plus clair avec l’altitude, est quadrillée de verres fumés. Ces rectangles, exactement identiques les uns aux autres, occupent cette façade dans une géométrie tellement parfaite que nous peinons à compter les étages. Peut-être y en a-t-il trente, trente-cinq… »

Pour mieux comprendre notre futur projet au Tadjikistan, lire la chronique complète ici

L’équipe Solidream