Menu

Newsletter n°58 : L’inspiration comme voie de guérison

Chers amis,

Les événements récents peuvent s’interpréter comme les symptômes d’un monde déréglé. Pour le soigner, toute la difficulté réside à trouver les réelles causes de ces maux… Ce n’est malheureusement pas dans nos compétences et nous le regrettons. Mais dans notre quête d’inspiration nous avons noté une citation de Claude Lorius que nous souhaitons partager avec vous : 

« L’homme n’est jamais aussi sublimement lui-même que devant l’adversité », Claude Lorius dans le documentaire « La Glace et le Ciel » de Luc Jacquet.
L’optimisme que manifeste cette citation est, nous le croyons, une voie encourageante pour se mobiliser et soigner notre terre malade, notre société tremblante. S’il existe une infinité de façons de participer à ce changement, notre manière à nous est d’essayer de réunir les gens autour de l’Humain, de son réel potentiel bienveillant et généreux, de sa vraie nature solidaire lorsque la barrière de la peur est franchie. Notre premier film relatant nos trois années autour du monde a vocation d’être un hymne au « potentiel de l’humain ». Le prochain, tourné en France et au Tadjikistan, sera de la même trempe mais avec l’objectif de la caméra encore plus tourné vers l’autre, vers ceux qui se mobilisent à leur manière pour rendre le monde meilleur. 

Dans l’attente de pouvoir vous proposer ce film terminé, voici les fruits récoltés d’une partie de notre travail d’écriture et de photographie suite aux trois mois dans les montagnes du Pamir. Mais avant cela vous pouvez vous évader avec la bande original du film Solidream enfin disponible en libre accès ici. 

Bande originale du film Solidream

Imaginer un univers sonore au rythme des kilomètres pédalés autour du monde mais sans les avoir parcourus soi-même, c’est l’œuvre de Bapthiste Thiry qui a composé les musiques de notre premier film…
Accéder à la BO du film Solidream ici

Photos du Pamir – 1/2

Depuis la capitale Douchanbé jusqu’au village cité comme étant le plus « reculé d’Asie centrale » : Shaimak.
Voir l’album photo ici 

« En route avec aile » vers le Pamir

La fraîcheur paisible des matinées de Douchanbé précède la montée de la fournaise qui vient étouffer la ville. Mais aujourd’hui, nous ne nous planquerons pas à l’ombre du salon de Véro car nous prenons la route. Chez elle, c’est un joyeux va-et-vient de « cyclos » qui valent à notre amie une réputation d’hospitalité allant même au-delà de l’Asie centrale parmi les voyageurs au long cours. Nos vélos sont trop chargés. Tant pis, il faut dire au revoir, la route règlera les mauvais choix…
Lire la suite ici

Sur le fil du Grum Grjimailo

La Bartang monte : plus tôt elle s’abreuve en fonte de neige, plus vite elle déverse son surplus sur la ligne sablonneuse et caillouteuse que les hommes empruntent pour la parcourir. Avec ses versants abrupts, la vallée paraît tranchée à coups de hache, une cicatrice dans le toit du monde. Des hommes y survivent l’hiver dans des villages oasis alimentés par une mince ligne d’eau pure venue des altitudes intouchables. Ils la divisent ensuite intelligemment pour irriguer et tenter de s’autosuffire. Vues de loin, les maisons en terre crue paraissent trôner au milieu de terrains de golf dans un désert un peu trop escarpé pour y tenter un swing.
Lire la suite ici

Les bergers d’altitude

L’intensité de son regard émeraude, le vert flamboyant de l’iris, contrastent si merveilleusement avec le teint de sa peau burinée. Autour de ses yeux convergent les rides de celui qui plisse les paupières sous le soleil éclatant des hauts plateaux. « Le chasseur », traduction de son prénom pamiri, est installé pour les trois mois de l’été sur les hauteurs, juste après le redoutable col de Kok Jar : une montée de trois kilomètres à 12 % de moyenne ! Il partage une vieille tente de fabrication russe avec sa femme et un second couple de bergers.
Lire la suite ici
 

Photos du Pamir – 2/2

Depuis l’ascension d’un pic à 5 416m sur la frontière afghane jusqu’au mont Kyzyldong à 5 704 m au coeur du Pamir.
Voir l’album photo ici


 

Où est la vallée du loup ?

Dans Métaphysique Aristote écrivait « Ce fut l’étonnement qui poussa, comme aujourd’hui, les premiers penseurs aux spéculations philosophiques. ». Si l’étonnement est souvent cité comme étant la base de la philosophie, n’est-il pas aussi ce qui pousse le voyageur à parcourir des terres inconnues ? Des nuages de moustiques pourchassent nos mollets à rendre fou le plus sage des Alaskains. Rester au-dessus des 12 km/h nécessaires à semer les escadrons de vampires ravivent quelques souvenirs du grand nord américain.
Lire la suite ici

Événements 2015 / 2016

Le 10 décembre débute une tournée de projections/conférences dans le nord-ouest de la France. Les dates, lieux, informations nécessaires pour les réservations etc… sont compilés ici et seront régulièrement mis à jour. N’hésitez pas à en parler autour de vous, si Solidream existe c’est aussi grâce à vous ! Merci.

L’équipe Solidream