Menu
Rencontre spéciale | Solidream - Rêves, Défis et Partage
9997
attachment,attachment-template-default,single,single-attachment,postid-9997,attachmentid-9997,attachment-jpeg,eltd-core-1.2,borderland-theme-ver-2.4,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,side_menu_slide_with_content,width_470, vertical_menu_with_scroll,essb-8.5,wpb-js-composer js-comp-ver-6.9.0,vc_responsive

Rencontre spéciale

Nous sommes quasiment les seuls clients ce soir là à manger dans ce petit restaurant. Ici la mère applaudit sa fille en train de chanter un karaoké. Nous finirons notre soirée à boire de la vodka à la santé de la propriétaire de cette cantine qui fête son anniversaire et a bien l’intention de marquer le coup. Enfermés à clé dans la salle avec la propriétaire et la cuisinière nous trinquons, rigolons, tentons de leur apprendre quelques mots de français et finissons la nuit allongés sur les chaises du restaurant. Au Kazakhstan : quand l’homme n’est pas là, les femmes dansent .

Nous sommes quasiment les seuls clients ce soir là à manger dans ce petit restaurant. Ici la mère applaudit sa fille en train de chanter un karaoké. Nous finirons notre soirée à boire de la vodka à la santé de la propriétaire de cette cantine qui fête son anniversaire et a bien l’intention de marquer le coup. Enfermés à clé dans la salle avec la propriétaire et la cuisinière nous trinquons, rigolons, tentons de leur apprendre quelques mots de français et finissons la nuit allongés sur les chaises du restaurant. Au Kazakhstan : quand l’homme n’est pas là, les femmes dansent .