Menu
Crevaisons et maladie | Solidream - Rêves, Défis et Partage
10212
attachment,attachment-template-default,single,single-attachment,postid-10212,attachmentid-10212,attachment-jpeg,eltd-core-1.2,borderland-theme-ver-2.4,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,side_menu_slide_with_content,width_470, vertical_menu_with_scroll,essb-8.5,wpb-js-composer js-comp-ver-6.9.0,vc_responsive

Crevaisons et maladie

Nous devons encore descendre une longue vallée avant de pouvoir passer la frontière. Le lendemain, nous admirons le pic Lénine qui culmine à 7134 m. La journée est assez pénible avec un fort vent de face qui remonte l’air chaud de la vallée vers les hauteurs. On ne peut pas gagner à tous les coups… Ajoutez à ça un Siphay fiévreux, un début de tendinite au genou pour Brian et quelques crevaisons, notre longue descente vers le paradis tadjik prend des allures de descente aux enfers, malgré le décor magnifique.

Nous devons encore descendre une longue vallée avant de pouvoir passer la frontière. Le lendemain, nous admirons le pic Lénine qui culmine à 7134 m. La journée est assez pénible avec un fort vent de face qui remonte l’air chaud de la vallée vers les hauteurs. On ne peut pas gagner à tous les coups… Ajoutez à ça un Siphay fiévreux, un début de tendinite au genou pour Brian et quelques crevaisons, notre longue descente vers le paradis tadjik prend des allures de descente aux enfers, malgré le décor magnifique.