Menu
Istanbul | Solidream - Rêves, Défis et Partage
10554
attachment,attachment-template-default,single,single-attachment,postid-10554,attachmentid-10554,attachment-jpeg,eltd-core-1.2,borderland-theme-ver-2.4,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,side_menu_slide_with_content,width_470, vertical_menu_with_scroll,essb-8.5,wpb-js-composer js-comp-ver-6.9.0,vc_responsive

Istanbul

Le 6 juillet nous arrivons à Istanbul dans une euphorie que nous connaissons bien. Celle que nous vivons à chaque fois que nous rentrons dans le trafic anarchique, bruyant et dense de ces villes mythiques : Buenos Aires, La Paz, Bangkok… Nous roulons sur l’équivalent du périphérique parisien avec le stress mêlé à l’excitation qui éveille tous nos sens. C’est un combat contre la furie des automobilistes où nous n’avons pas le choix que d’esquiver les coups. La moindre erreur peut nous être fatale et nous le savons.

Le 6 juillet nous arrivons à Istanbul dans une euphorie que nous connaissons bien. Celle que nous vivons à chaque fois que nous rentrons dans le trafic anarchique, bruyant et dense de ces villes mythiques : Buenos Aires, La Paz, Bangkok… Nous roulons sur l’équivalent du périphérique parisien avec le stress mêlé à l’excitation qui éveille tous nos sens. C’est un combat contre la furie des automobilistes où nous n’avons pas le choix que d’esquiver les coups. La moindre erreur peut nous être fatale et nous le savons.