Menu
Tags:
  • Olivier Pellegrin

    En lisant les pensées de ces trois voyageurs (sans oublier les 2 autres qui n’ont pu finir le tour au complet) , j’ai souvent eu des larmes d’émotions. Avant de quitter la France encore étudiant, j’avais les larmes aux yeux en lisant les Atlas et en pensant que la vie était bien trop courte pour voir tous ces merveilleux espaces de la planète et tous ces gens formidables que les voyageurs de Solidream ont croisé entre autres. Alors pourquoi ces larmes en lisant les aventures de Solidream? Parce que leurs aventures et récits rejoignaient les rêves, projets et espoirs que je n’avais pas encore faits? Parce qu’ils avaient vécu une formidable ambiance de famille et de solidarité que j’ai rarement connue sauf au pensionnat des Classes Prépas aux Grandes Écoles? C’est grâce à eux, en les lisant et en pensant à leurs périples que j’ai trouvé mon propre chemin: je fais mon tour du monde et de rencontres mais à pas à la vitesse d’un vélo, d’une voiture et encore moins d’un avion. J’ai résidé environ un gros tiers de ma vie en France et en tournoyant tout autour de l’Europe, J’ai passé un autre tiers environ au Québec ou j’ai marché et ramé dans une très grande partie de tout l’est du continent nord-américain jusque chez les inuits au Labrador. Ensuite j’ai passé un autre petit tiers au Yukon où j’ai voyagé, grimpé, skié, ramé dans beaucoup d’endroits de l’ouest du continent nord-américain. Ensuite ce sera l’Amérique latine, l’Asie et l’Afrique. Il me reste donc encore 3 autres périodes équivalentes, 3 tiers de tranches de vie, ce qui devrait m’amener a un âge encore bien en forme et en santé. Puis ensuite à la fin de ce voyage de toute une vie autour du monde, je reviendra faire un tour en France et en sentant les parfums des alpages de mon enfance dans les Alpes ou en visitant les amis d’enfance encore vivants mais fatigués de vieillir et ceux disparus du département 93, je pleurerai sans doute et sentirai peut-être l’heure du départ pour un tout autre voyage. Une seule consolation: j’aurai complété le tour du monde et rencontré tant de gens amis sur tous les continents comme les 3 gars de Solidream. Bonne route et bonne vie les gars. Je serai heureux et ému de vous revoir. Je vous envie, un peu 🙂 Vous avez fini votre Tour du Monde plus vite que moi. C’est peut être parce que j’ai toujours été un peu lents mais je suis endurant LOL 🙂 Olivier