Menu

L’expédition en Antarctique au jour le jour

Vivez l’expédition en Antarctique au jour le jour. Dès que nous pourrons nous connecter pour vous donner des nouvelles, nous mettrons à jour cet article. Donc revenez jeter un coup d’oeil à cet article de temps en temps pour voir ce qui se passe en Antarctique !

04.02.2011

Nous sommes partis de Port Lockroy hier matin seulement. Nous avons mis le cap vers l’Est pour la baie « Paradise », une journée superbe s’offre à nous, soleil et vent trés leger, tous les ingredients pour faire que ces moments soient inoubliables. Après quelques heures de navigation nous nous rapprochons de l’entrée de la baie Paradise, mais avant il nous faut passer entre des îles qui culminent à près de 1000 metres d’altitude. D’énormes icebergs sont là, nous devons les contourner, des groupes de manchots sont dans l’eau et se nourissent du krill qui doit être abondant dans cet endroit. Le bruit d’un souffle violent nous fait scruter la mer, à la recherche de ce que nous voulons voir depuis notre arrivée en Péninsule Antarctique. Elles sont là, majestueuses, elles n’ont aucune crainte de nous, ces 3 baleines ne sont rien que pour nous.
Nous mettons l’annexe à l’eau avec le moteur hors bord et profitent de l’événement pour faire film et photos qui, nous l’espérons, vous feront ressentir l’émotion que fut la notre. Nous avons ensuite dérangé quelques phoques crabiers qui se prélassaient sur une plaque de glace à la dérive, ce qui nous a donné encore l’occasion de faire de belles photos.

Nous arrivons au mouillage choisi avant notre départ, le passage pour accéder à cet abri est un peu délicat : peu d’eau et quelques zigzag à faire. Bibi est envoyé dans le mat pour nous indiquer le bon passage. L’ancre est mise à l’eau avec 60 mètres de chaîne, 2 amarres sont frappées de l’arriere du bateau à la berge, le bateau est bien sécurisé et si la nuit qui vient est comme la journée que nous venons de passer, la nuit devrait être bonne.
A peine le bateu amarré, la falaise de glace qui se trouve dans la petite baie où nous sommes s’écroule en partie dans un bruit terrible, plusieurs vagues frappent le bateau et Bibi qui est toujours au mat (15m au dessus du bateau) s’est bien fait secouer. La glace est la « matiere » principale de ce continent et nous ne devons jamais l’oublier.
Nous allons poursuivre notre route vers le nord. D’ici 2 jours nous devrions être au mouillage de l’archipel Melchior. Nous consulterons les « gribs » via l’iridium et l’ordinateur et quand une fenêtre météo se presentera nous ferons route vers Ushuaia.

02.02.2011

Alice Bay

Alice Bay

Les conditions météo n’étant pas favorables, nous sommes restés 3 jours à Dorian Bay. Au début, le fort vent venant du Nord Est a apporté une quantité de glace assez impressionnante dans la baie (voir photo).  Celle-ci  est venue lentement mais fréquemment heurter la coque du bateau et cela a généré des bruits insolites, de nuit comme de jour. Puis le vent tournant et forcissant durant la nuit, les gars du Kim ont repris les vieux réflexes…rapidement et efficacement, ils ont ajouté un nouveau bout à l’avant et ont modifié les 3 autres pour mettre le bateau au maximum face au vent. Cette opération s’est effectuée sous 30 nœuds de vent, ce qui a rendu les manipulations avec l’annexe très difficiles. Quant à nous, nous essayons de prêter main forte et nous concentrons aussi sur la prise d’images…
Nous sommes actuellement à Port Lockroy, et devrions faire une dernière étape à Paradise avant d’attaquer la grande traversée finale…
Hier nous avons eu la chance de faire la connaissance d’un phoque Léopard qui se reposait sur un morceau de glace à la dérive.
L’ambiance à bord est toujours aussi bonne, on travaille les abdos à coup de fou-rires incessants !

29.01.2011

Voilà le troisieme jour que nous sommes à Dorian Bay, la nuit derniere et cette matinée à été un peu dure, le vent à soufflé fort par le travers du bateau qui est amarré devant et derrière aux rochers de la berge. Les amarres tendues à rompre, le bateau à quelques mètres des cailloux, des blocs de glace au milieu de tout ça, bref une nuit pas franchement reposante et une matinée à essayer de sécuriser Ocean Respect. C’est le prix à payer pour avoir droit au spectacle suprême….
Le vent s’est calmé un peu avant midi, nous avons controlé tous nos amarrages, tout semble ok, le calme est revenu à bord et les jeunes (nous, Solidream) travaillons sur l’ordi à classer les photos, monter la video. Daniel recout le feutre interieur de ses bottes et Michel s’affaire à la cuisine (légumes et viande au curry).
Dés que le beau temps s’installe nous reprendrons notre navigation vers le nord et aux alentours du 6 fevrier nous commencerons à regarder les fichiers gribs « météo » grace à l’iridium que Jean Marc Montariol de la sté. Sud Communication a prété à Claude et qui s’est averé un outil super.

26.01.2011

Annexe

Annexe

Nous avons quitté les Iles Argentines hier, nous voulions faire une petite halte sur notre ile (Peterman) mais la baie de Circomcision était en partie remplie de glace,la houle rentrée à l’intérieur, nous avons donc jeté un dernier regard nostalgique sur cet endroit qui fut la « home » de l’équipage du Kim durant 9 mois. Après une quinzaine de miles nous nous sommes amarrés aux rochers entre l’île de Hovgaard et de Pleneau, c’est un labyrinthe de petits ilots de hauteurs variables qui procurent d’innombrables abris, nous naviguons à vue dans cet endroit car il n’existe pas de carte detaillée.
Une fois l’amarrage sécurisé nous embarquons tous dans l’annexe, 6 à son bord étant la limite à eviter de depasser, et nous dirigons vers le nord de l’ile Pleneau (1 petit mile) ou se trouve différente colonies d’oiseaux, manchots Papou, cormorants aux yeux bleus, skuas, chionis. Nous passons une bonne partie de l’après-midi à observer cette vie intense et dont on ne se lasse pas, nous avons pris notre matériel photo et caméra et nous régalons à « shooter » des scènes qui sont souvent comiques avec les manchots et impressionantes avec les cormorants ou les skuas defendant leurs nids.

Au sommet de Pleneau des manchots Papous ont élu domicile,chose qui nous surprant à chaque fois car le sommet est à peu prés à 300 metres d’altitude et voyant les difficultés que ces animaux ont à se déplacer sur la terre ferme on se demande vraimant pourquoi ils insistent tant à aller aussi haut,certainement cela leurs procurent un sentiment de sécurité. Nous pouvons admirer Ocean Respect posé dans cet écrin au milieu des roches noires des glaces blanches et cette mer aux couleurs nuancées de bleu, vert allant jusqu’au noir.

Detroit de Lemaire
Detroit de Lemaire

De retour au bateau, pendant que Michel nous prépare une super choucroute avec pommes de terre et saucisses, Siphay, Morgan et Claude recherche le long des berges un endroit sous la glace ou l’eau de fonte coule suffisament pour remplir nos réservoir, un endroit est trouvé et nous ferons plusieurs aller retour afin de completer nos réserves.
Dans la soirée, durant le repas choucroute, le vent commence à se lever du sud, nous decidons de rajouter une amarre afin de passer une nuit tranquille. Effectivement le vent forcit et au petit matin nous rajoutons encore une amarre suplémentaire sur l’arriere car le vent nous vient du « cul » il n’est pas trés fort, environ 15 noeuds mais ici il vaut mieux prévenir que guérir.

Le ciel est gris, les nuages sont bas nous ne voyons plus le sommet des montagnes qui nous entourent les jeunes en profitent pour classer les photos prisent depuis leur arrivée à Ushuaia, c’est un gros boulot. La journée est partie pour être relaxe le bateau va se transformer en chalet de montagne, Michel et Daniel sont plongés dans leurs livres et je vais me diriger vers la cuisine où, à la demande de Bibi, je vais tenter de faire des pizzas.
C’est tout pour aujourd’hui on vous enverra des news dés que la météo nous permet de nous deplacer à nouveau. »

Peterman

Peterman

22.01.2011

Le 20 janvier nous étions au mouillage à l’île de Pléneau, au nord de Peterman.  Comme chaque jour, nous chaussons les bottes et partons arpenter les collines environnantes. Ici les manchots sont moins nombreux et ce sont les skuas qui nous attaquent à tour de rôle pour protéger leurs nids.
L’après midi, Daniel repère une belle pente propice à la luge. Nous avons donc récupéré quelques sacs poubelles dans le bateau et sommes partis nous amuser comme des enfants. C’est Daniel qui termine la compétition en tête avec la plus longue descente, suivi de près par Siphay. Claude, Bertrand et Morgan glissent un peu moins bien mais nous assurent quelques bons moments de rigolades.

Le 21 et 22 janvier nous retrouvons l’ancienne base de Faraday aujourd’hui baptisée Vernadsky. Ce sont les scientifiques ukrainiens qui remplacent les anglais anciennement présents sur ces lieux. Après avoir solidement amarré le bateau (2 amarres à l’avant, 2 à  l’arrière, le tout accroché à des pitons plantés dans la roche noir et froide) nous avons fait tombé à l’eau 20m de bout… Morgan a profité de l’occasion pour renfiler le néoprène et plonger récupérer notre bout, 6m plus bas. En remontant il a découvert un bout coincé autour de l’hélice et nous en a débarrassé. Ce bout datait de la fameuse tempête qui avait secoué Ocean Respect lors de leur descente vers Ushuaia…
Quitte à être mouillé, Morgan en a profité pour se jeter à l’eau de la falaise situé en face du bateau. Une chute d’une dizaine de mètre à
l’amerrissage rafraichissant !!!

Le soir, nous nous sommes rendus dans la base servant de lieux de travail et d’habitation aux scientifiques ukrainiens. Cette fameuse base que l’on peut voir dans le film du Kim. C’est entre ces murs qu’il y a 30 ans, Michel, Daniel, Claude et Bruno, avait fêté mid-winter  après avoir rejoint  cette base en tirant leur traineau depuis l’île de Peterman où ils hivernaient… Et une fois de plus nous nous sommes replongés dans leurs souvenirs. Accrochées aux murs, encadrées et dédicacées, nous regardons les photos des gars du Kim. A l’époque ils avaient donc signé ces photos (développées sur place) et écrit ces mots : «  Pour les bons moments passés à Faraday. Amicalement »
Les ukrainiens sont enchantés de rencontrer ces gars qu’ils ont l’habitude de voir barbu et en noir et blanc.  Après avoir visionné, tous ensemble, le film du Kim que nous leur avons offert et fait quelques séances photos souvenir nous sommes généreusement invités à fêter avec eux ces retrouvailles.
Aujourd’hui, le 22 janvier, le soleil laisse place aux nuages et à quelques chutes de neige. Nous en profitons pour nous reposer après de nombreuses journées passées à marcher, photographier, naviguer, filmer, observer, s’émerveiller, rêver les yeux ouvert
La suite au prochain épisode…

20.01.2011

L’équipage de Kim raconte:

Detroit de Lemaire

Detroit de Lemaire

C’a y est nous sommes sur notre île, nous sommes arrivés à Peterman hier en fin d’aprés midi, aprés une navigation fantastique depuis la vieille base de Port Lockroy , sous un soleil comme on peu en avoir quelque fois ici. Nous avons passé le chenal de Lemaire (Kodak Crack) avec des conditions de glaces qui ont permis à nos jeunes (nous, Solidream) de faire de superbes images. Puis à la sortie du chenal notre île nous est apparue droit devant l’étrave, quelques growlers et bouts de glace à éviter et nous avons penetrés dans la baie de circumcision où nous sommes restés 9 mois prisonnier volontaire des glaces, c’etait il y a 30 ans.

L’emotion a été plus qu’intense et nous n’avons pas raté l’occasion de fêter ça dignement, Daniel a sorti une bouteille de Champagne que nous avons bu avec un trés grand plaisir, tout cela bien sur aprés avoir ammaré le bateau solidement, ancre a l’avant , bout tiré a terre et frappé sur les grosses roches de la berge.

Ensuite nous sommes descendus à terre et nous nous sommes dirigés vers la vieille baraque qui nous servait de base à terre durant notre hivernage et où, bien sur, nous avons vécu des moments forts. Cette baraque transpire notre présence passée, beaucoup de choses sont restés tel que, livres, table,chaises… les couleurs même l’odeur tout est là ou presque, puis en fouillant un peu plus nous trouvons un vieux sac vert long d’environ 3 mètres. En le touchant on sent des tubes, du tissus a l’interieur, on ose pas croire ce que l’on pense… Une fois le sac mis à l’exterieur nous déballons notre passé !!! Oui, c’est bien notre tente où nous avions passé tant de nuits sur la glace serrés comme des sardines. On en aurait pleurés tant le moment était fort.

Peterman
Peterman

Puis, vers 19h, Michel nous a concocté un petit repas a bord d’Ocean Respect car nous n’avions pas mangé depuis le matin. Après avoir repris des forces nous sommes retournés à terre pour visiter les differentes colonies de manchots Papous, Adelie, Cormorans aux yeux bleus et autres Skuas. Le soleil commence à raser l’horizon et les montagnes s’enflamment, nos jeunes n’en croient pas leurs yeux, toutes cette faune sauvage dans ce décor irréel les émeux profondement. Bibi en ira même de sa larme.

Et Finalement, cadeau suprême des Dieux, comme dirait Bernard Moitessier, le soleil juste sous l’horizon a coloré le sud de nuances de rouge orangé et la lune au nord apparaît énorme entre les montagne du Chenal de Lemaire, moment fort trés fort, il est exactement minuit et nous nous couchons avec la tete débordante des souvenirs de cette journée inoubliable.

Solidream raconte:
Je crois que le papa a très bien résumé la situation. Nous vivons actuellement des moments beaux et forts et nous tentons de profiter de chaque seconde qui passe. Nous faisons de notre mieux pour immortaliser les moments les plus itenses (traversée de Lemaire, mouillage à Peterman, découverte de leur ancienne tente resté emballée ici 30 ans…) Nous sommes même tombé sur un poster collé dans la cabane où les gars du Kim avaient signé il y a 30ans « 1981, hivernage de Kim ». Sans compter les bouquins rangés sur les étagères qu’ils avaient laissé là avant de quitter les lieux où nous lisons « Kim, 1981 » derrière les premières de couverture… Incroyable !!!

Dorian Bay

Dorian Bay

18.01.2011

En direct de Dorian Bay (64°49.012S / 63°30.089W)

Il y a deux jours nous avons vécu une scène extraordinaire. Après avoir repéré un groupe d’orques et nous être rapprochés d’eux, ces derniers se sont mis en action. Ils chassaient des manchots à une trentaine de mètres du bateau. On voyait les pauvres bêtes sauter et nager le plus vite possible pour échapper aux attaques éclair de ces prédateurs, rois des océans. Leurs mouvements déplaçaient la mer, formant des vagues se déplaçant à la vitesse de ces superbes carnassiers.
Après s’être rassasiés ils sont venus autour du bateau, se mettant sur le coté pour nous regarder sur le pont du bateau puis passant sous l’étrave avec une tranquillité contrastant avec leur voracité dévoilée précédemment. Encore un moment magique !!!

S’ajoute à cela qu’hier Morgan a eu la chance inouïe de rencontrer un phoque de Weddell lors de sa première plongée sous les
icebergs faits de blanc, de vert et de bleu… Face à lui, à moins de 3m, cette masse d’environ 400kg s’est arrêtée, l’a regardé avec une curiosité qui caractérise les animaux de la région. Ensuite il a nagé derrière lui, juste à côté, et l’a imité en s’allongeant sur les rochers au soleil. C’était grandiose !!! Il n’en revient toujours pas.

Ce matin nous sommes partis nous faire notre première ascension. Un petit col situé non loin du bateau. Ceci a été l’occasion de tester notre matériel de montagne : crampons, piolets, sur-bottes, … Tout a fonctionné à merveille et nous avons atteint notre objectif à 10h du matin. D’en haut nous avions une vue splendide sur tout Dorian Bay et Port Lockroy (Ancienne base anglaise). Lors de la redescente nous avons volontairement plusieurs fois dévissé et chuté sur la face sud glacée pour nous entrainer à gérer les différents types de scénario que nous pourrions vivre lors de nos différentes excursions.  Après des essais concluant  nous avons même tenté de faire partir deux d’entre nous en glissade tandis que le troisième, bien cramponné, retenait ses amis une fois la corde tendue.
Demain nous devrions quitter Dorian Bay en direction du Sud, encore le Sud…

16.01.2011

Nous sommes au 64°41.241’S / 62°38.139’W, sur l’île Curville à côté de l’île Roger. Ci-joint une photo prise sur l’île Omega, dans l’archipel Melchior.

Archipel Melchior, île Omega

Archipel Melchior, île Omega

14.01.2011

Nous venons d’arriver en péninsule Antarctique et nous sommes amarrés dans les îles Melchior (64°19.527’S / 62°58.607’S).
Nous avons navigué 4 jours pour rejoindre, sous le soleil, ce continent plus grandiose que tout ce qu’on peut imaginer… Dans l’ensemble nous avons eu un bon vent portant ou travers (40 noeuds le premier jour et entre 20 et 25 noeuds les trois jours suivant). La mer quant à elle ne nous a pas laissé de répit. Très agitée et grosse houle, elle ne nous a pas facilité la vie à bord…
D’ici quelques jous nous devrions être en mesure de vous envoyer quelques images.

08.01.2011

Nous avons fait Puerto Williams –> L’île Herschel avec des rafales à 50 noeuds. Nous avons passé la nuit à l’abri, à l’est de cette île, à 10 miles du Cap Horn. Nous allons passer le Cap Horn en fin de journée car nous attendons que le vent se calme.
Tout le monde est en pleine forme. Nous avons vu notre première baleine, de nombreux dauphins et manchots.

  • GUIDO

    Good guys! keep it up I follow you from Venice with passion and a lot of admiration and envy

  • anneju

    Impressionnée!!! surtout après avoir regardé le DVD des aventures de KIM… Toujours captivée par votre périple, merci de nous faire partager vos rêves. Bises à tous et bonne continuation

    • admin

      Merci Anne Ju pour ton message

      Nous partons dans 3 jours en directions du Nord…. Bisous

      Morgan

  • Great adventures guys. I follow your every step and i hope soon to raise my money to take off for a Round the World Trip myself. Good luck!!!

  • marie-caroline camara

    Bravo! nous envions ces beaux moments . Enjoy! avec les amitiés du syndicat d’initiative de St Louis du Sénégal

  • Lulu

    Quelle surprise au réveil et quel plaisir Mimi, de t’avoir eu ce matin ! J’en reviens pas dis donc ….C’est extra-ordinaire cette Kim ..Solidream Adventure ! Tu m’a donné les goose bumps ! Bisous à la fine équipe …Je me téléporterai bien jusque Miri pour ton arrivée pour partager, rêver et te mettre un tôle au backgammon qd même ! ;o))) Appréciez les derniers jours ensemble….bisous bisous

  • VahineVio

    C’est coooooooool d’avoir de tes news Mimi…je t’ai vu connecté ce matin mais dès que j’ai voulue t’écrire tu t’étais déconnecté !!!
    C superbe votre aventure, çà donne envie d’être avec vous et de partager çà comme vous le faîtes si bien entre vous !!!
    Je n’y tiendrais pas bien entendu mais c’est pour vous dire Bravo c’est admirable, c’est puissant, c’est prenant !!!
    En tout cas Mimi tu nous manque…il va y avoir du changement à ton retour /// lol ///
    Et puis Lulu a raison…question de te mettre une tôle au backgammon…hi hi hi!!!
    A très bientôt…et le salut respectueux aux autres membres de l’équipage !!
    Xoxo

  • Andreas

    Att Daniel and Crew
    Just like to let you know I am following your 30 year anniversary from time to time!
    All the best and always 6 inches water under the keel
    Andreas

  • Jean Claude Rambert

    super de lire tout cela Michel..quelle belle emotions tu dois avoir avec tes copains du Kim de retrouver tout cela…GENIAL/// Moi c’est plus dans les mers chaudes..Actuellement dans les iles Vierges pour convoyer un Lagoon 440 sur l’Australie.. départ mi mars..bon vent a tous

  • Pingback: De la Colombie au Panama en passant par les îles San Blas | Solidream - Rêves, Défis et Partage()

  • Pingback: Bilan et chiffres après une année de voyage | Solidream - Rêves, Défis et Partage()

  • Pingback: Objectif Arctique : 800km en 6jours | Solidream – Rêves, Défis et Partage()

  • Pingback: L’Amérique à vélo, de l’Antarctique à l’Arctique | Solidream – Rêves, Défis et Partage()

  • Pingback: Retour du monde | Solidream - Rêves, Défis et Partage()

  • Pingback: Bilan et chiffres de trois ans de tour du monde à vélo | Solidream - Rêves, Défis et Partage()