Menu
La culture du naan | Solidream - Rêves, Défis et Partage
9923
attachment,attachment-template-default,single,single-attachment,postid-9923,attachmentid-9923,attachment-jpeg,eltd-core-1.2,borderland-theme-ver-2.4,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,side_menu_slide_with_content,width_470, vertical_menu_with_scroll,essb-8.5,wpb-js-composer js-comp-ver-6.9.0,vc_responsive

La culture du naan

Le père et son fils forment un beau duo. Le « nan » coûte 2 Yuan (0,25€), il faut donc en produire une grande quantité pour en vivre. Les clients défilent non stop tandis que nous admirons la dextérité de ces boulangers de rue. Le plus jeune, une fois la galette prête à cuire, la jette comme un frisbee sur la table de son père qui s'occupe ensuite de la cuisson.

Le père et son fils forment un beau duo. Le « nan » coûte 2 Yuan (0,25€), il faut donc en produire une grande quantité pour en vivre.
Les clients défilent non stop tandis que nous admirons la dextérité de ces boulangers de rue. Le plus jeune, une fois la galette prête à cuire, la jette comme un frisbee sur la table de son père qui s’occupe ensuite de la cuisson.