Menu
Rencontre avec les kazakhs | Solidream - Rêves, Défis et Partage
9989
attachment,attachment-template-default,single,single-attachment,postid-9989,attachmentid-9989,attachment-jpeg,eltd-core-1.2,borderland-theme-ver-2.4,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,side_menu_slide_with_content,width_470, vertical_menu_with_scroll,essb-8.5,wpb-js-composer js-comp-ver-6.9.0,vc_responsive

Rencontre avec les kazakhs

Le plus gros choc après la traversée de la frontière avec la Chine ce sont les habitants. Les kazakhs se rapprochent plus du stéréotype russe : de grands gaillards bien bâtis au regard froid, parfois hostile. On sent l’influence soviétique qui a fait l’histoire récente du pays. Mais sous la croûte dure se trouve des cœurs tendres la plupart du temps. Ils nous aiment bien, nous les français ! Et ils nous le font bien sentir. Patricia Kaas est notre emblème national ici.

Le plus gros choc après la traversée de la frontière avec la Chine ce sont les habitants. Les kazakhs se rapprochent plus du stéréotype russe : de grands gaillards bien bâtis au regard froid, parfois hostile. On sent l’influence soviétique qui a fait l’histoire récente du pays. Mais sous la croûte dure se trouve des cœurs tendres la plupart du temps. Ils nous aiment bien, nous les français ! Et ils nous le font bien sentir. Patricia Kaas est notre emblème national ici.