Menu
Entre sable et roche | Solidream - Rêves, Défis et Partage
10158
attachment,attachment-template-default,single,single-attachment,postid-10158,attachmentid-10158,attachment-jpeg,eltd-core-1.2,borderland-theme-ver-2.4,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,side_menu_slide_with_content,width_470, vertical_menu_with_scroll,essb-8.5,wpb-js-composer js-comp-ver-6.9.0,vc_responsive

Entre sable et roche

Pour faire ces images à trois nous devons anticiper l'opération. Nous repérons la scène que nous aimons, un d'entre nous va poser le trépied avec appareil photo ou caméra, enclenche le retardateur ou laisse tourner le film, revient à son vélo et fait un passage avec les copains. Ensuite il retourne chercher le matos, remballe tout et on reprend la route. Bien entendu, cela prend facilement une quinzaine de minutes, le temps de s'installer, de recommencer une, deux, trois fois car quelque chose n'était pas parfait, ou nous faisons d'une pierre deux coups en immortalisant l'instant en vidéo en plus de la photo.

Pour faire ces images à trois nous devons anticiper l’opération. Nous repérons la scène que nous aimons, un d’entre nous va poser le trépied avec appareil photo ou caméra, enclenche le retardateur ou laisse tourner le film, revient à son vélo et fait un passage avec les copains. Ensuite il retourne chercher le matos, remballe tout et on reprend la route. Bien entendu, cela prend facilement une quinzaine de minutes, le temps de s’installer, de recommencer une, deux, trois fois car quelque chose n’était pas parfait, ou nous faisons d’une pierre deux coups en immortalisant l’instant en vidéo en plus de la photo.