Menu
Au boulot ! | Solidream - Rêves, Défis et Partage
9559
attachment,attachment-template-default,single,single-attachment,postid-9559,attachmentid-9559,attachment-jpeg,eltd-core-1.2,borderland-theme-ver-2.4,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,side_menu_slide_with_content,width_470, vertical_menu_with_scroll,essb-8.5,wpb-js-composer js-comp-ver-6.9.0,vc_responsive

Au boulot !

A peine arrivés à Luang Prabang et nous voilà jetés sur nos ordinateurs. C’est le côté caché de Solidream : nous nous transformons parfois en une bande de « geeks » capables de passer plusieurs jours complets sur nos écrans. Et oui, les photos, l’édition des films et autres articles ne viennent pas sans effort. Ici nous préparons la suite du trajet en Chine, répondons aux 78 mails non lus, préparons les prochaines photos, attendons que l’upload des photos se termine, faisons de même avec la dernière vidéo, attendons que l’upload se termine encore, rédigeons les sous-titres en anglais et espagnol, re-répondons aux 15 mails non lus qui sont arrivés entre temps, trouvons 5 minutes pour envoyer un mail à nos mères qui s’inquiètent et, parfois, trouvons le temps d’envoyer un mail aux amis ! Nous ne nous plaignons pas, nous vivons de ce que nous aimons faire, mais le travail est parfois intense aussi.

A peine arrivés à Luang Prabang et nous voilà jetés sur nos ordinateurs. C’est le côté caché de Solidream : nous nous transformons parfois en une bande de « geeks » capables de passer plusieurs jours complets sur nos écrans. Et oui, les photos, l’édition des films et autres articles ne viennent pas sans effort. Ici nous préparons la suite du trajet en Chine, répondons aux 78 mails non lus, préparons les prochaines photos, attendons que l’upload des photos se termine, faisons de même avec la dernière vidéo, attendons que l’upload se termine encore, rédigeons les sous-titres en anglais et espagnol, re-répondons aux 15 mails non lus qui sont arrivés entre temps, trouvons 5 minutes pour envoyer un mail à nos mères qui s’inquiètent et, parfois, trouvons le temps d’envoyer un mail aux amis ! Nous ne nous plaignons pas, nous vivons de ce que nous aimons faire, mais le travail est parfois intense aussi.