Menu
Discours Guy | Solidream - Rêves, Défis et Partage
11202
attachment,attachment-template-default,single,single-attachment,postid-11202,attachmentid-11202,attachment-jpeg,eltd-core-1.2,borderland-theme-ver-2.4,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,side_menu_slide_with_content,width_470, vertical_menu_with_scroll,essb-8.5,wpb-js-composer js-comp-ver-6.9.0,vc_responsive

Discours Guy

À la fin de notre conférence nous avons laissé la parole à Guy De Lapomarède. Il est le père spirituel des gars du Kim (http://www.kimenantarctique.com/) qui eux-mêmes ont été les principaux inspirateurs du projet Solidream. Voici un court extrait de son discours : « […] Il ne serait pas juste que je passe sous silence les premiers pas de vos pères sur ces voies escarpées de la grande aventure. Ils ont pris de l’altitude en suivant à la lettre le vieux dicton populaire : « Il vaut mieux voler avec les aigles que gratter avec les poulets. » […] Je dis à ceux que nous fêtons aujourd’hui, bravo et merci, car vous avez sur faire honneur à l’héritage. […] Je reprends ces mots de Kipling : « Savoir méditer, observer et connaître, sans jamais devenir sceptique où destructeur. Rêver, mais sans jamais laisser le rêve être le maître, penser sans n’être qu’un penseur. »

À la fin de notre conférence nous avons laissé la parole à Guy De Lapomarède. Il est le père spirituel des gars du Kim (http://www.kimenantarctique.com/) qui eux-mêmes ont été les principaux inspirateurs du projet Solidream. Voici un court extrait de son discours : « […] Il ne serait pas juste que je passe sous silence les premiers pas de vos pères sur ces voies escarpées de la grande aventure. Ils ont pris de l’altitude en suivant à la lettre le vieux dicton populaire : « Il vaut mieux voler avec les aigles que gratter avec les poulets. » […] Je dis à ceux que nous fêtons aujourd’hui, bravo et merci, car vous avez sur faire honneur à l’héritage. […] Je reprends ces mots de Kipling : « Savoir méditer, observer et connaître, sans jamais devenir sceptique où destructeur. Rêver, mais sans jamais laisser le rêve être le maître, penser sans n’être qu’un penseur. »