Menu
16. Quand la fatigue et les migraines l’emportent ! | Solidream - Rêves, Défis et Partage
4506
attachment,attachment-template-default,single,single-attachment,postid-4506,attachmentid-4506,attachment-jpeg,eltd-core-1.2,borderland-theme-ver-2.4,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,side_menu_slide_with_content,width_470, vertical_menu_with_scroll,essb-8.5,wpb-js-composer js-comp-ver-6.9.0,vc_responsive

16. Quand la fatigue et les migraines l’emportent !

Brian fait une crise de manque d'apport glucidique lors d'une journéé difficile dans le relief de la Sierra Madre. Il raconte : « "Ça m’était déjà arrivé avant en jouant au squash après un petit déjeuner trop léger. Les symptômes sont les suivants : ma vision se trouble jusqu’à ce que je ne puisse plus y voir assez pour faire quoi que ce soit. Ensuite, la vision revient et commence une migraine très douloureuse. S’ensuit une fatigue extrême qui m’immobilise pour la journée. C’est la deuxième fois que je vis ça dans le voyage, et j’ai trouvé un moyen d’arrêter ce type de crise : il suffit de manger le plus vite possible lorsque la vision commence à se troubler, de préférence du sucre qui s’assimile vite par le cerveau. Après je peux repartir sans soucis."

Brian fait une crise de manque d’apport glucidique lors d’une journéé difficile dans le relief de la Sierra Madre. Il raconte : « « Ça m’était déjà arrivé avant en jouant au squash après un petit déjeuner trop léger. Les symptômes sont les suivants : ma vision se trouble jusqu’à ce que je ne puisse plus y voir assez pour faire quoi que ce soit. Ensuite, la vision revient et commence une migraine très douloureuse. S’ensuit une fatigue extrême qui m’immobilise pour la journée. C’est la deuxième fois que je vis ça dans le voyage, et j’ai trouvé un moyen d’arrêter ce type de crise : il suffit de manger le plus vite possible lorsque la vision commence à se troubler, de préférence du sucre qui s’assimile vite par le cerveau. Après je peux repartir sans soucis. »