Menu
43. Vélo du soir, espoir ? | Solidream - Rêves, Défis et Partage
7458
attachment,attachment-template-default,single,single-attachment,postid-7458,attachmentid-7458,attachment-jpeg,eltd-core-1.2,borderland-theme-ver-2.4,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,side_menu_slide_with_content,width_470, vertical_menu_with_scroll,essb-8.5,wpb-js-composer js-comp-ver-6.9.0,vc_responsive

43. Vélo du soir, espoir ?

Après une journée pourrie sous la pluie et sur la piste, nous arrivons au milieu de cette exploitation forestière à hauteur d'un entrepôt où nous rencontrerons un policier qui avait été mis au courant de notre arrivée. En effet, nous roulions sur une route privée et dans un territoire Maori indépendant... Mais au lieu de nous remettre à l'ordre comme nous aurions pu le penser, il s'assure de notre sécurité et nous trouve un endroit où poser la tente pour le soir. Différence de mentalité avec la France ?

Après une journée pourrie sous la pluie et sur la piste, nous arrivons au milieu de cette exploitation forestière à hauteur d’un entrepôt où nous rencontrerons un policier qui avait été mis au courant de notre arrivée. En effet, nous roulions sur une route privée et dans un territoire Maori indépendant… Mais au lieu de nous remettre à l’ordre comme nous aurions pu le penser, il s’assure de notre sécurité et nous trouve un endroit où poser la tente pour le soir. Différence de mentalité avec la France ?