Menu
15. Nous posons nos hamacs dans leur salon | Solidream - Rêves, Défis et Partage
9467
attachment,attachment-template-default,single,single-attachment,postid-9467,attachmentid-9467,attachment-jpeg,eltd-core-1.2,borderland-theme-ver-2.4,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,side_menu_slide_with_content,width_470, vertical_menu_with_scroll,essb-8.5,wpb-js-composer js-comp-ver-6.9.0,vc_responsive

15. Nous posons nos hamacs dans leur salon

Chaque jour, parce que nous faisons ce voyage sans hôtels ni auberges, nous ne savons pas où nous allons passer la nuit. Ce sont les rencontres qui dessinent notre avenir proche. Voici un léger aperçu de comment Solidream partage et vit le quotidien des personnes que nous rencontrons sur notre route. Ce soir là après le repas, nous installons, dans le salon/salle à manger de nos hôtes, nos hamacs pour passer la nuit. Tandis qu’ils regardent encore la télévision, nous nous endormons en lisant quelques lignes… Pourquoi est-ce que ces gens acceptent-ils aussi facilement d’avoir 4 inconnus chez eux pour la nuit ? Le matin, juste avant de reprendre la route, nous leur offrons une petite photo de notre périple. Le mari est ravi et il insiste pour nous offrir le petit déjeuner… Comment ne pas être gêné devant tant de générosité et d’hospitalité ?

Chaque jour, parce que nous faisons ce voyage sans hôtels ni auberges, nous ne savons pas où nous allons passer la nuit. Ce sont les rencontres qui dessinent notre avenir proche. Voici un léger aperçu de comment Solidream partage et vit le quotidien des personnes que nous rencontrons sur notre route. Ce soir là après le repas, nous installons, dans le salon/salle à manger de nos hôtes, nos hamacs pour passer la nuit. Tandis qu’ils regardent encore la télévision, nous nous endormons en lisant quelques lignes…
Pourquoi est-ce que ces gens acceptent-ils aussi facilement d’avoir 4 inconnus chez eux pour la nuit ? Le matin, juste avant de reprendre la route, nous leur offrons une petite photo de notre périple. Le mari est ravi et il insiste pour nous offrir le petit déjeuner… Comment ne pas être gêné devant tant de générosité et d’hospitalité ?