Menu
Le Rohloff autour du monde : bilan après 19 mois et 27 000km | Solidream - Rêves, Défis et Partage
3269
post-template-default,single,single-post,postid-3269,single-format-standard,eltd-core-1.1.3,borderland-theme-ver-2.2,ajax_fade,page_not_loaded,smooth_scroll,side_menu_slide_with_content,width_470, vertical_menu_with_scroll,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.5,vc_responsive
Rohloff - World Tour

Le Moyeu Rohloff autour du monde

En 2009, il a fallu choisir le matériel pour les 50 000km prévus autour du monde à vélo. Parmi les nombreuses interrogations, il y avait un dilemme important : le kit Shimano vs le moyeu Rohloff.

Après analyse des avantages et des inconvénients des deux options, l’équipe penchait plutôt vers l’option allemande. Mais avec cette option, la principale inquiétude était d’être totalement démunis face à une défaillance technique. En effet, la complexité de la mécanique de cette boîte de 14 vitesses nous interdit (a priori) toute réparation de fortune. Par ailleurs, nous savons que cette entreprise est réputée pour sa fiabilité et que ses moyeux sont garantis 100 000 km. On a donc décidé de faire confiance à Rohloff.

 

On quitte la France, cap au sud-ouest pour un voyage de 3 ans. Arrivés à Ushuaïa, 7000 kilomètres au compteur, Morgan rencontre des problèmes avec son moyeu, puis c’est au tour de Brian en Bolivie et enfin Siphay au cœur de l’Amazonie… Il nous est arrivé ce que nous redoutions, et pourtant nous n’avons jamais regretté notre choix. Explications :

Comme dans toute pièce mécanique sophistiquée, il peut y avoir des défaillances. Le moyeu Speedhub de chez Rohloff a très bonne réputation pour sa fiabilité et l’avantage mécanique qu’il procure aux cyclistes qui l’utilisent. Or, au début de notre tour du monde à vélo nous commencions à douter car chacun de nos moyeux a été défaillant avant de franchir les 10 000 km. Mais, précision importante, une fois la défaillance corrigée nous n’avons plus jamais rencontré de problèmes avec nos moyeux.

Symptômes et conséquences

Voici les détails concernant chaque moyeu défaillant :

 

  • Pour Morgan et Brian, les vitesses « sautent » de plus en plus au fil des kilomètres et il devient désagréable de rouler… Ceci commence pour Morgan après environ 6 000 km, au Brésil. Pour Brian, le problème est survenu dans le Sud Lipez en Bolivie, après seulement 1 500 km (Brian ayant rejoint l’équipe au Chili). Dans ces deux cas les vélos pouvaient toujours rouler mais c’était juste désagréable.
  • Pour Siphay, il était impossible de rouler : le pignon arrière n’entraînait plus le moyeu. Il pédalait donc « dans le vide ». Cela est survenu à Humaita, à l’entrée de l’Amazonie brésilienne, après plus de 15 000 km d’utilisation du moyeu.

 

Après ce troisième moyeu « hors service », l’entreprise nous explique qu’il s’agit d’un problème de série, une pièce venant d’un fournisseur est défaillante. Puis ils ont répondu à un nos e-mails en garantissant que quiconque rencontrera ce problème, l’entreprise sera là pour l’aider, où qu’il soit.

 

Par la suite, nous avons terminé nos 54 000 kilomètres sans jamais rencontrer le moindre problème avec nos moyeux. Totalement satisfaits de notre choix, en 2015 nous sommes repartis voyager au Tadjikistan, dans les montagnes du Pamir, avec des vélos en bambous In’Bô équipés de moyeux Rohloff XXL pour Fatbike.

Comment réparer sont Rohloff au bout du monde ?

Il faut être honnête, si nous avions su avant de partir que nos moyeux nous lâcheraient en route, nous aurions certainement choisi l’option du dérailleur classique. Mais une fois l’expérience vécue, nous sommes convaincus d’avoir fait le bon choix. Notre plus grande crainte a été vaincue lorsque nous avons démonté et changé le mécanisme du moyeu nous-mêmes ! Deux fois, à Ushuaïa et à La Paz ! Voici les détails :

 

  • Le moyeux de Morgan a été changé à Ushuaïa avec l’aide du père de Morgan avec qui nous sommes allés en Antarctique. Ses talents de mécanicien et le suivi du mode d’emploi à la lettre ont permis de changer le mécanisme interne reçu par colis.

 

  • Le moyeu de Brian a été changé à La Paz en Bolivie, grâce à Mathilde, qui venait rendre visite à ce moment là, qui a amené un boîtier de commande neuf. On a répété l’opération faite à Ushuaïa.

 

  • Pour Siphay, les conséquences ont été plus graves car au milieu de l’Amazonie nous ne pouvions pas recevoir de colis. Nous avons tout de même continué l’aventure en Amazonie en changeant de système de vitesse : monter une cassette arrière “classique” sur une nouvelle jante peu solide trouvée dans le village d’Humaitá. Le matériel vélo dans ce coin de la planète est bas de gamme, et une cassette de fabrication chinoise ne tient pas plus de 200 km sur les pistes d’Amazonie étant donné la force que nous exerçons sur les pédales…  Sur 1000 kilomètres nous avons changé 4 cassettes et une jante. Sur la fin du parcours, une fois proche d’un cours d’eau, nous avons du monter dans un bateau pour les derniers kilomètres car nous n’avions plus de cassette de rechange… Une fois sortis de la jungle un mois plus tard, nous avons trouvé une adresse sûre (via couchsurfing) à Manaus au Brésil où envoyer le nouveau moyeu de Siphay. Cette fois-ci Rohloff nous a carrément envoyé une roue complète neuve, un geste commercial apprécié par l’équipe.

Les avantages/inconvénients d’un moyeu Rohloff autour du monde

+++ Confort : le moyeu Rohloff nous permet de changer les vitesses à l’arrêt ce qui est un vrai bonheur lorsqu’on redémarre en côte avec nos vélos de +/- 60kg.
Un Rohloff fonctionnant correctement ne voit jamais ses vitesses sauter et la chaîne ne peut pas dérailler.

+++ Fiabilité : Il est vrai que nous avons eu des soucis techniques avec nos premiers moyeux. Mais une fois qu’ils ont été remplacé par des nouveaux modèles nous avons tous les 3 roulé plus de 40 000 kms chacun sans le moindre souci.

++ Entretien : Avec ce système de speedhub vous n’avez pas de dérailleurs ni de multiples pignons arrière et plateaux. Par conséquent il est beaucoup plus facile d’entretenir le Kit chaîne. Aussi étant donné que la chaîne force toujours dans le même alignement vous économisez beaucoup l’usure des maillons. Nous pouvons ainsi rouler près de 10 000km avec la même chaîne.

Vidanges : Tous les 5000km il faut faire une vidange avec l’huile spéciale Rohloff. Votre garantie sautera si vous avez le malheur de faire votre vidange avec une huile de boîte hydraulique classique… Ceci signifie que vous devez vous organiser pour recevoir le Kit de vidange Rohloff régulièrement sur un long voyage. Ceci est une contrainte qui n’est pas forcément facile à gérer et qui coûte relativement cher. (environ 15€ + les frais d’envoi)

Cadre spécial : Il faut savoir que les moyeux Rohloff ne sont pas parfaitement adaptés à tous types de cadre. Si vous souhaitez monter un Rohloff sur votre vélo il est donc préférable de se renseigner sur la compatibilité de votre cadre et du moyeu. Nous roulons avec des cadres Surly Long Haul Trucker. Ce cadre est une des références pour ceux qui pratiquent les voyages au long cours et nous avons du installer un tendeur de chaîne pour adapter la moyeu Rohloff à notre cadre… du poids en plus, des dépenses et une pièce supplémentaire susceptible de casser.

Send this to a friend