Menu

Newsletter n°40 : Dans les pays du Caucase

Abonnées –> 917
Jours depuis le départ –> 1028
Jours avant l’arrivée –> 70
Km cumulés –> 48 960

Pensez à vous inscrire à la SolidFiesta, il ne reste plus que 68 places de libres, c’est ici que ça se passe

Il y a 6 mois, nous prenions notre dernier bain dans la mer et quittions la Thaïlande pour traverser le continent asiatique d’est en ouest. Des milliers de kilomètres dans la jungle du Cambodge, le long des rizières du Vietnam ou encore dans les montagnes de l’ancien Tibet. Des centaines d’heures à rouler sous la neige en Chine, à travers la pluie froide du Kirghizstan ou frappés par le soleil brutal du désert Ouzbek. Ceci vous donne un aperçu de la motivation que nous pouvions avoir à rouler hier pour rejoindre la mer. Au cœur des montagnes géorgiennes, à 150 km de la mer Noire et avec un col à 2000 m à franchir, nous étions franchement décidés à atteindre la côte et nous jeter à l’eau. Nous l’avons fait ! Un plongeon dans une eau claire à 18h50 le 21 juin 2013 !

Dans ce courrier nous vous offrons beaucoup de lecture. Nous avons tenté de prendre du recul sur ce qu’on pourrait appeler une mauvaise expérience, relatons aussi notre magnifique aventure sur les chemins perdus du Kirghizstan et expliquons comment nous nous sommes fait refoulés à la frontière du Tadjikistan. Entre deux lectures, vous pouvez vous évader avec nos photos du Kirghizstan qui dévoilent certainement un de nos plus beaux albums ainsi que de notre film où vous nous verrez danser, galérer, rire et contempler.

Après cette petite entracte Morgan retranscrit son expérience seul dans la steppe ouzbèke où il s’est décidé à rouler en solitaire pendant environ 300 km tandis que Brian et Siphay relatent leurs difficultés sous les misères de la maladie qui les mèneront jusqu’à l’hôpital de Buxara. Enfin, pour conclure, un article sur notre traversée express et parsemée d’embûches d’un pays qui souffre : le Turkménistan.

L’honneur d’inviter n’est pas bafoué

Nous avons consacré un article complet pour relater une expérience paradoxalement enrichissante. Tandis que nous étions généreusement invités chez de sympathiques kirghizes, une européenne en vacances dans la région et venue nous expliquer son point de vue sur notre manière de vivre notre voyage… Nous sommes restés calmes et avons finalement profité de cette mésaventure pour réfléchir sur les relations entre les voyageurs et les locaux, entre ceux qui se considèrent riches et ceux qui sont jugés comme pauvres…

Lire l’article complet ici

Au Kirghizstan, les assauts du ciel

Nous quittons les routes bitumées avec l’intention de couper à travers les montagnes pour rejoindre le sud du pays. Nous savons le pari risqué car en cette période de l’année les cols sont encore bien enneigés et certaines pistes impraticables. Mais après l’expérience inédite de Kyzyl–Oj, nous sommes d’autant plus motivés à sortir des sentiers battus. Nous roulons vers le petit village d’Aral situé une quinzaine de kilomètres plus au sud-est.

Lire l’article complet ici

Déroutés à la frontière tadjik

Revenus au bitume du Kirghizstan, nos difficultés sont enfin terminées. Nous savons que la route ne sera pas facile à appréhender avec encore beaucoup de haute montagne pour rejoindre le Tadjikistan. Mais plus que les sommets, ce sont cette fois-ci les lois des hommes qui nous clouent la roue au sol.

Lire l’article complet ici

Kirghizstan en images

Le Kirghizstan nous a offert ses routes les plus sauvages, ses montagnes aux milles couleurs et ses habitants exceptionnellement accueillants. Ce cocktail de beauté nous a permis de réaliser certaines des plus belles images de ce voyage. Tellement il a été dur pour nous de trier ces clichés que nous nous sommes décidés à faire deux albums pour un total de 69 photos.

Voir l’album n˚1
Voir l’album n˚2

SolidFilm n°32 : Asie Centrale – Des montagnes et des Hommes

Au Kirghizstan, après avoir passé le col Tôô-Ašuu, nous décidons de quitter l’axe principal pour nous aventurer dans les montagnes. L’idée est simple : couper tout droit à travers les montagnes sur une piste que Brian a identifié sur une carte trouvée sur internet. Le risque ? Nous ne savons pas si la piste est praticable en cette saison.

Voir le film ici

Morgan en solitaire dans la steppe ouzbèke

Le soleil me cuit la peau, la luminosité plisse mes yeux et l’air sec me fend les lèvres. L’après midi du 07 juin nous arrivons à l’entrée de la steppe de Qarshi et mes deux acolytes sont malades depuis que nous avons quitté Douchanbé au Tadjikistan. Brian est habituellement peu bavard et je sais m’en accommoder. Par contre Siphay n’est plus le même, cloué dans un silence morose je sais que quelque chose ne tourne pas rond chez lui. Ses nausées le rendent peut être grincheux mais il y a autre chose qui le préoccupe et je n’arrive à savoir ce que c’est…

Lire l’article complet ici

Le calvaire ouzbek

En quittant notre amie Véro à Douchanbé au Tadjikistan, notre but était de profiter d’un de ces pays qui font la bonne réputation de l’Asie centrale. Les expériences avec les locaux ont été très bonnes, mais la difficulté dans la chaleur et la maladie ont prédominé sur cette étape bien pénible.

Lire l’article complet ici

Le contre-la-montre turkmène

Le Kazakhstan nous a introduit en Asie Centrale, le Kirghizstan ouvert ses chemins les plus sauvages, le Tadjikistan fait vibrer au rythme de Douchanbé, l’Ouzbékistan invité à progresser et à nous soigner… Le Turkménistan a l’intention de jouer avec nos nerfs, de nous mettre sous pression et de voir comment notre équipe va relever ce nouveau défi psychologique : parcourir 1500 km jusque Turkmenbashi et monter dans un bateau pour traverser la mer Caspienne jusqu’en Azerbaïdjan. Le tout en 5 jours maximum, durée de nos visas de transit…

Lire l’article complet ici

SOLID’DONS

Nous continuons de nous réjouir de nouveaux soutiens, un grand merci à

  • Arnaud Despond
  • Ecole QSI de Dushanbe
  • Les professeurs de l’Ecole QSI de Dushanbe
  • Florence Lucchini
  • Sylvie Persin
  • Aline Thommeret

qui ont ajouté leur nom à la liste des donateurs privés ou ont renouvelés leur participation pour l’année 2013